Le projet « OK »

Objectif 

Comprendre le développement de ok et l’expansion que ce mot connait aujourd’hui dans de très nombreuses langues, avec des fonctions variées et des fréquences différentes d’une langue à l’autre

Approche pluri-disciplinaire 

Linguistique, psychologie, sociologie, informatique, didactique

Thèmes développés 

Dimension prosodique et question des sentiments ; facteurs d’émergence ; paradigmes de ok ; expression de l’acquiescement ; dimension multimodale ; instruction sémantique de ok ; ok dans différentes langues (anglais, français, espagnol, allemand, espagnol, chinois (thèse de Han Xiao à Bordeaux))

Journée d’Études 

« Variations autour de ok», Universités de Salerne, juin 2018

Publication

projet de numéro accepté pour la revue Lexique (2019)

Polysémie, usages et fonctions de « voilà » (2012-2017) 

 

Description et formalisation de l’unité « voilà » : analyses visant à comprendre le développement très rapide de ce mot, notamment à l’oral. On a cherché à mettre en évidence le critère de facilitation de son développement en partant d’observation effectuées dans un premier temps sur des corpus écrits (FRANTEXT, écrits littéraires et presse écrite) et oraux, puis exclusivement sur des corpus oraux (CLAPI et RHAPSODIE). La mise en évidence de ce critère nous a aidé à expliquer son développement et permis de définir l’instruction sémantique que cette unité fournit à la construction du sens quand elle est perçue. Cette instruction a fait l’objet d’expérimentations psycholinguistiques afin d’en établir la validation, mais aussi de rechercher les équivalents de voilà dans d’autres langues, comme l’anglais, l’espagnol, l’italien, le corse, l’allemand…

Ce projet a donné lieu à une Journée d’Étude en novembre 2015 au cours de laquelle ont été présentés une série de travaux explorant les différentes facettes de « voilà » : sémantique, stylistique, diachronique, pragmatique, psycholinguistique, et contrastive. De cette journée a été issu un ouvrage collectif dont chaque chapitre développe une des facettes (parution prévue en 2019 chez De Gruyter, cf. « Sélection de publications »).

Des expérimentations sur le dialogue finalisé, réalisées parallèlement à l’Université d’Essex (UK) et au CerCA à Poitiers, ont également été réalisées et ont fait l’objet d’un article majeur dans Applied Psycolionguistics. D’autres expérimentations, menées conjointement à l’Université de Montréal (Québec, CA) et à l’Université de Neuchâtel (Suisse), sont toujours en cours et devraient donner lieu à des analyses linguistiques et psycholinguistiques sur les marqueurs de navigation dans le dialogue.

Projets en cours depuis 2017

  1. Projet « OK » 

Objectif : comprendre le développement de ok et l’expansion que ce mot connait aujourd’hui dans de très nombreuses langues, avec des fonctions variées et des fréquences différentes d’une langue à l’autre

Approche pluri-disciplinaire : linguistique, psychologie, sociologie, informatique, didactique

Thèmes développés : dimension prosodique et question des sentiments ; facteurs d’émergence ; paradigmes de ok ; expression de l’acquiescement ; dimension multimodale ; instruction sémantique de ok ; ok dans différentes langues (anglais, français, espagnol, allemand, espagnol, chinois (thèse de Han Xiao à Bordeaux))

Journée d’Études : « Variations autour de ok», Universités de Salerne, juin 2018

Publication : projet de numéro accepté pour la revue Lexique (2019)

  1. Expérimentation psycholinguistique multilingue sur les marqueurs de projets (project markers, Clark 1996) :

Expérimentations sur les instructions sémantiques dans le dialogue finalisé effectuées au sein du réseau d’universités Poitiers, Lille, Montréal (Québec, CA), Neuchâtel (Suisse).

Analyses comparatives de corpus anglais (britannique et états-unien) et de corpus français (de France, du Canada et de Suisse)

Analyse d’autres unités dialogiques dans différentes langues, comme par exemple les marqueurs favorisant la navigation dans les échanges et permettant de construire le « terrain commun » (common ground, Clark 1996). Sont ainsi prises en compte des unités comme yeah ou uh-huh, qui contribuent à créer des transitions horizontales et d’autres comme all right, ok ou yes qui privilégient plutôt des transitions verticales, ainsi que leurs équivalents en français, espagnol, italien, corse, allemand, chinois…

  1. Analyse du discours numérique :

A l’occasion de deux thèses commencées respectivement en 2016 et en 2017, l’analyse du discours numérique fait également partie de nos objectifs, sous l’angle morpho-lexicologique d’une part et sous l’angle sémantique d’autre part, avec l’examen des relations textes/emoticônes à travers l’exemple de ok.

  1. Analyse du discours militant :

Analyses de la construction et de l’expression des idéologies dans le discours

Analyses des stratégies de construction des connaissances partagées en terrain commun