Polysémie, usages et fonctions de « voilà » (2012-2017) 

 

Description et formalisation de l’unité « voilà » : analyses visant à comprendre le développement très rapide de ce mot, notamment à l’oral. On a cherché à mettre en évidence le critère de facilitation de son développement en partant d’observation effectuées dans un premier temps sur des corpus écrits (FRANTEXT, écrits littéraires et presse écrite) et oraux, puis exclusivement sur des corpus oraux (CLAPI et RHAPSODIE). La mise en évidence de ce critère nous a aidé à expliquer son développement et permis de définir l’instruction sémantique que cette unité fournit à la construction du sens quand elle est perçue. Cette instruction a fait l’objet d’expérimentations psycholinguistiques afin d’en établir la validation, mais aussi de rechercher les équivalents de voilà dans d’autres langues, comme l’anglais, l’espagnol, l’italien, le corse, l’allemand…

Ce projet a donné lieu à une Journée d’Étude en novembre 2015 au cours de laquelle ont été présentés une série de travaux explorant les différentes facettes de « voilà » : sémantique, stylistique, diachronique, pragmatique, psycholinguistique, et contrastive. De cette journée a été issu un ouvrage collectif dont chaque chapitre développe une des facettes (parution prévue en 2019 chez De Gruyter, cf. « Sélection de publications »).

Des expérimentations sur le dialogue finalisé, réalisées parallèlement à l’Université d’Essex (UK) et au CerCA à Poitiers, ont également été réalisées et ont fait l’objet d’un article majeur dans Applied Psycolionguistics. D’autres expérimentations, menées conjointement à l’Université de Montréal (Québec, CA) et à l’Université de Neuchâtel (Suisse), sont toujours en cours et devraient donner lieu à des analyses linguistiques et psycholinguistiques sur les marqueurs de navigation dans le dialogue.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.